Accueil Découvrez Hyundai Notre histoire

Notre histoire

Le progrès avance avec Hyundai.

L'envie, l'abnégation, le sens du dévouement, croire en soi, tout cela fait partie de l'ADN de Hyundai.

Un état d'esprit positif, toujours.
Une vision progressiste de tous les instants.
Rester curieux, ouvert, irrésistiblement tourné vers le modernisme.
Être toujours en quête de ce qui vient, persuadé que ce sera le meilleur.

Finalement, ce qui n'était au départ qu'un simple désir d'amélioration, par petites touches, est devenu la philosophie d'une entreprise toute entière.
Le chemin fut long, difficile. Mais nous avançons, kilomètre après kilomètre.

Et nous ne comptons pas nous arrêter là.

Hyundai. A suivre.

L'Histoire de Hyundai Découvrez l'histoire de la marque en 9 chapitres.

Chapitre I:
Les origines
L'histoire du fondateur

Le parcours atypique du fondateur de Hyundai.

Lire la suite

Les débuts du succès.

Chung Ju-yung, fondateur de Hyundai, est né dans le village d’Asan, dans le nord du pays.

Issu d’une famille modeste, il est l’aîné d’une fratrie de 7 enfants et aidait ses parents au travail pour subvenir aux besoins de la famille.

D’un naturel optimiste, Chung Ju-yung est parti à Séoul à la recherche de nouvelles opportunités en travaillant dans le bâtiment, dans le transport maritime puis dans le commerce florissant du riz.

A force de courage et de motivation, Chung Ju-yung créa après quelques années un service de réparation de véhicule capable d’entretenir les voitures cinq fois plus vite que n’importe quel autre concurrent local. Cette idée ingénieuse portait en elle les germes de ce qu’est devenu aujourd’hui le groupe automobile international que nous connaissons : Hyundai Motor Group

Chapitre II:
Ingénierie & Construction
Construction de barrages et d'autoroutes

Oser reconstruire le pays dans une période troublée.

Lire la suite

Ouvrir la voie.

« Je voulais aider à la reconstruction de la Corée afin que mes enfants aient une vie meilleure ».
- Chung Ju-yung

Au début des années 1950, la Corée est en guerre. C’est une période de bouleversement économique et politique, qui rend quasi impossible le moindre investissement. Qu’importent ces vents contraires, Chung Ju-yung nourrit l’ambitieuse vision de reconstruire le pays. De fait, Hyundai signifie « Modernité » en coréen.

C’est ainsi qu’il crée Hyundai Civil Works en 1947, qu’il fusionne par la suite pour donner naissance à Hyundai Construction Company en 1950.

Son premier grand défi : reconstruire le pont Goryeong. Son absence de formation officielle pour bâtir des ponts n’empêche nullement M. Chung d’aller de l’avant grâce à son état d’esprit volontariste. L’ouvrage est élevé rapidement et Hyundai est chargé de la mise en place de la plupart des infrastructures routières de Corée. Une réussite qui aboutira à la construction de la première voiture nationale coréenne, la Pony.

M. Chung se nourrit de défis encore plus grands. Le prochain sur la liste prend la forme d’une joute avec des experts, pour la construction du barrage de Soyang.

Chapitre III:
Hyundai Heavy Industries - Partie 1
Construire des navires et des ports

Comment une tortue a eu raison d’un comité d’investisseurs

Lire la suite

“Vous avez essayé ?”

Hyundai est aujourd’hui un acteur incontournable du secteur de la construction, et à l’origine de la majeure partie de l’infrastructure ferroviaire de Corée. Car l’ambition de Chung Ju-yung de bâtir la Corée est loin d’être achevée. Il veut placer son pays sur la carte du monde en développant son activité à l’international et décida de construire des bateaux permettant le transport de marchandises dans le monde entier.

Afin de sécuriser les financements pour cet objectif en apparence irréaliste, Chung Ju-yung sort un billet de 500 Won de son portefeuille et le montre à un comité d’investisseurs.

Le billet reproduit le célèbre bateau-tortue coréen, premier vaisseau cuirassé de fer de la planète, construit en 1592. L’argument fait mouche, et l’enthousiasme de M. Chung lui permet de décrocher les financements nécessaires. C’est ainsi que Hyundai Heavy Industries voit le jour en 1972.

C’est à ce moment de son histoire que Hyundai adopte l’expression « Qui ne tente rien n’a rien », affirmation très simple, devenue par la suite philosophie de l’entreprise et slogan interne qui continue aujourd’hui de guider l’entreprise.

Chapitre IV:
Hyundai Heavy Industries - Partie 2
Construire des navires et des ports (l'histoire de Jubail)

Hyundai emprunte à nouveau des voies moins traditionnelles – avec succès.

Lire la suite

Au-delà de l'horizon

Dans les années 1970, le président Park Chung-hee veut insuffler un nouveau dynamisme dans l’économie coréenne. Il encourage les entreprises du pays à se développer à l’international.

Sans surprise, Hyundai ouvre à nouveau la voie. Après des projets fructueux en Iran et au Bahreïn, l’entreprise est invitée à développer le projet le plus monumental et risqué du Moyen-Orient : le port de Jubail. L’appel d’offres de Riyad est très exigeant, et se solde par une réunion au sommet très intense, qui débouche sur le choix de Hyundai comme lauréat. En raison notamment de son approche non conventionnelle.

En expédiant 120 000 tonnes de matériaux d’Ulsan en Corée vers l’Arabie saoudite, Hyundai réussit à réduire considérablement les coûts ainsi qu’à raccourcir de 8 mois le chantier. En définitive, le port de Jubail est réputé dans le secteur de la construction comme « Une nouvelle merveille du monde », pour un projet d’un coût aussi élevé que la moitié du budget annuel du gouvernement coréen en 1976.

Chapitre V:
Hyundai Motor Company
À la conquête de la planète

Le rêve automobile de Chung Ju-yung prend vie.

Lire la suite

Construire une voiture nationale

« Si les routes sont les artères de notre nation, alors les voitures doivent être son sang. »
– Chung Ju-yung.

Hyundai a déjà fait ses preuves sur les routes et les ponts, la prochaine étape consiste donc à produire les véhicules destinés à les emprunter.

En 1967, au cours de la deuxième vague du projet de reconstruction de la Corée, Chung-Ju-yung fonde Hyundai Motor company.

Peu après, HMC recrute l’ancien président britannique de Leyland, Sir George Turnbull au poste de vice-président de Hyundai Motor Company.

Grâce à son expertise, Hyundai construit un centre d’ingénierie ainsi qu’une nouvelle usine d’assemblage à Ulsan en deux fois moins de temps.

L’usine d’Ulsan est construite sur un marais asséché. Quand d’autres voient ce marais comme un obstacle, Chung Ju-yung le considère lui comme une opportunité. Sir Turnbull remarque d’ailleurs à l’époque : « M. Chung pensait que rien n’était impossible dès lors qu’on le décidait. »

Bientôt, ce rêve prend vie et la première voiture coréenne produite de série, la Pony, sort de l’usine, rapidement surnommée Kuk-min-cha, qui signifie « voiture de la nation ».

Chapitre VI:
Voitures - Partie 2
Un développement à l'international

Comment Hyundai Motors est passé de zéro à 400 000 véhicules en 10 ans seulement

Lire la suite

Hyundai conquiert le monde

« Si la Corée peut remporter la partie avec la construction de navires, pourquoi ne pas en faire autant avec la voiture ? »
- Chung Ju-yung

Quelques semaines après l’inauguration de la nouvelle ligne d’assemblage de la Pony, Chung Ju-yung annonce son intention d’exporter cinq mille véhicules. M. Turnbull est sous le choc, car les voitures en question ne sont pas prêtes pour le marché international. Mais Chung Ju-yung reste confiant.

Pour Michael Porter, expert en management, l’attitude de Chung Ju-yung témoigne d’une « audace incroyable, un phénomène que peu d’Occidentaux peuvent pleinement appréhender, et encore moins imiter. Il incarne l’entrepreneuriat à son summum. »

Entre 1972 et 1978, Hyundai Motor Company se heurte à des défis financiers mais qu’importe, Chung Ju-yung décide de construire une nouvelle usine automobile pour un dixième du coût initial, et un objectif de 300 000 véhicules à l’international.

Dès 1986, contre toute attente, Hyundai a non seulement atteint son objectif mais l’a même dépassé. Le groupe a produit plus de 400 000 véhicules, et est devenu le premier vendeur de Corée, prêt à se développer à l’international.

Aujourd’hui, Hyundai Motor Group est l’un des cinq premiers constructeurs automobiles mondiaux.

Chapitre VII:
Contribution à la société
Ou comment le fondateur a « donné en retour »

Après 55 ans, Chung Ju-yung rembourse sa dette envers la société.

Lire la suite

Sans humanité, le progrès n'est rien.

Chung Ju-yung s’est toujours montré très soucieux du bien-être de ses concitoyens. En 1977, il fonde la Asan Foundation pour les plus démunis, et y investit la moitié de ses parts dans Hyundai.

Autre témoignage de son engagement philanthropique, sa très ingénieuse méthode du « Pétrolier », qui consiste à recycler un pétrolier désaffecté pour y implanter une rizerie à Seosan, soit l’un des projets de valorisation les plus ambitieux de Corée à ce jour.

Pour améliorer la condition de son pays, Chung Yu-Jung endosse également en 1981 la présidence du comité de candidature du pays aux Jeux Olympiques. Dans les sept années qui suivent, il fait tout ce qui est en son pouvoir et dépense même une bonne partie de sa fortune pour faire en sorte que les Jeux de 1988 se déroulent à Séoul.

Ses morceaux de bravoure sont nombreux mais l’un d’eux se démarque par sa portée hautement symbolique : jeune garçon, Chung Ju-yung profite de l’argent reçu par son père pour la vente d’une vache pour quitter son village en Corée et rejoindre Séoul. 55 ans plus tard, le fondateur de Hyundai fait expédier 1 001 bovins de l’autre côté de la frontière nord-coréenne, la 1 001ème vache étant destinée à rembourser son père.

Chapitre VIII:
Le Progrès. Un état d’esprit sans limites

Comment Hyundai a contribué au miracle économique coréen.

Lire la suite

52 ans et toujours aussi jeune

« Mes parents travaillaient très dur de l’aube à la tombée de la nuit et pourtant ils restaient pauvres. Je veux aider ma famille et mes concitoyens à prospérer. »
- Chung Ju-yung, Founder of Hyundai Motor Group

Chung Ju-yung façonne cette vision dès son plus jeune âge. Une philosophie qui lui permet d’évoluer de simple ouvrier transportant des pierres à fondateur de Hyundai Group.

Chung Ju-yung ne s’est jamais satisfait de la moindre limite. Il travaille sans relâche à identifier de nouvelles opportunités, à prouver à ses concitoyens encore et encore que rien n’est impossible.

En 2019, Hyundai est en bonne place dans le Fortune 500. Mais notre véritable réussite réside dans la manière dont nous repoussons les limites de notre secteur, année après année. De relatif nouveau venu, nous nous sommes transformés en véritable leader des motorisations alternatives et de bien d’autres domaines.

Vers la fin de sa carrière, le rêve de M. Chung de contribuer au développement de son pays est devenu réalité. En 1996, la Corée est officiellement reconnue pays développé. De contrée que les gens connaissaient à peine, elle s’est muée en pays incontournable en un temps record.

La population coréenne prospère, de même que le pays.

Aujourd’hui, Hyundai incarne la philosophie de son fondateur et continue de progresser en faisant preuve d’une audace sans égale.

Chapitre IX:
Le futur nous attend

Comment Hyundai incarne une vision d'avenir.

Lire la suite

Le futur nous attend

Une question reste en suspens : quel avenir pour Hyundai ?

À travers ces quelques pages, nous venons de montrer combien Hyundai ne se cantonne pas à un seul secteur et combien son ambition ne connaît aucune limite. Nous sommes passés de la construction de routes, de ponts, à celle de bateaux et de voitures. Ce faisant, nous avons reconstruit notre pays.

D’origine humble, nous sommes désormais à la pointe des nouvelles mobilités avec NEXO – 2e génération de la technologie innovante de pile à combustible de Hyundai. D’ici à 2030, le Groupe prévoit de produire 500 000 véhicules de ce type, ouvrant ainsi la voie à une nouvelle ère pour les solutions de mobilité.

Nous avons parcouru un long chemin.
Et nous ne comptons pas nous arrêter là.

Le futur nous attend.

Chapitre I
Chapitre II
Chapitre III
Chapitre IV
Chapitre V
Chapitre VI
Chapitre VII
Chapitre VIII
Chapitre IX
#test

Certains se contentent d'effet d'annonce.
Nous, nous construisons.

Quand d'autres constructeurs se contentent d'annoncer des véhicules durables, Hyundai est la seule marque automobile à proposer un si large choix de motorisations électrifiées allant de l'hybride rechargeable en passant par le moteur électrique ou la pile à hydrogène. Et nous ne comptons pas nous arrêter en si bon chemin. L'électrique nous attend. Le futur nous attend.

Découvrez notre gamme BlueDrive

KONA hybrid

La technologie hybride qui allie le design et le plaisir d’un SUV compact.

En savoir plus
KONA electric

Le premier SUV électrique compact d’Europe.

En savoir plus
NEXO

Le SUV à pile à hydrogène combinant des technologies de pointe et un design futuriste.

En savoir plus
IONIQ hybrid

L'alliance d'un exceptionnel agrément de conduite et de faibles émissions.

En savoir plus
IONIQ electric

Aucune émission. Aucun compromis.

En savoir plus
IONIQ plug in

Le meilleur des deux mondes.

En savoir plus